Imagine Canada

Pour la cause. Pour la communauté.

La contradiction : des objectifs de collecte de fonds à long terme et des collecteurs de fonds à court terme

Jeudi, 4 Juillet, 2013
Ressources humaines
Grant Seeker Monthly

Pour de nombreux organismes de bienfaisance, la fonction de collecteur de fonds principal est devenue une « porte tournante ». De plus, selon le récent rapport de CompassPoint, UnderDeveloped: A National Study of Challenges Facing Nonprofit Fundraising, cette tendance ne manifeste aucun signe d’affaiblissement.

CompassPoint a révélé que la moitié des directeurs du financement prévoient quitter leur poste dans deux ans ou moins. Cette étude n’est plus la seule à constater ce phénomène. Dans un autre rapport, Penelope Burke a constaté que les collecteurs de fonds restent en moyenne 16 mois dans un emploi.

Le coût élevé de cette rotation

Pourquoi cette question devrait-elle vous préoccuper? Si le taux de rotation du personnel de votre organisme est élevé, c’est un trou métaphorique qui crée une fuite de dollars bien réels.

Les coûts entraînés directement par le remplacement d’un collecteur de fonds sont notamment les congés accumulés et l’annonce du poste à pourvoir. Les coûts indirects peuvent être beaucoup plus élevés. Ces derniers comprennent le temps consacré au processus d’embauche et l’appui des collègues et la formation qu’ils dispensent et – le coût le plus important, mais qu’on oublie souvent – la baisse de la productivité. Il faut à un collecteur de fonds expérimenté de trois à six mois pour travailler à pleine capacité. Il peut falloir aux collecteurs de fonds moins expérimentés, occupant des postes de première ligne, sans responsabilité de gestionnaire, 12 mois avant de parvenir à la productivité de leur prédécesseur.

Le montant de ces frais s’élève rapidement. Burke estime que le coût direct et indirect du remplacement du personnel de la collecte de fonds s’élève au chiffre impressionnant de 127 650 $. Pour atténuer ces coûts, la tâche qui incombe à votre organisme est double : 1) mieux retenir son personnel et 2) se préparer au départ du personnel collecteur de fonds.

Décentraliser la fonction

Élargissez la priorité de la collecte de fonds à l’ensemble de votre organisme au lieu de confier exclusivement cette responsabilité au personnel chargé de collecter des fonds. L’étude Underdeveloped suggère d’adopter une culture de la philanthropie, afin que la majorité des employés jouent le rôle d’ambassadeurs de l’organisme : « Chacun promeut la philanthropie et peut démontrer la nécessité de faire un don. »

William Sturtevant, un collecteur de fonds de niveau supérieur à l’Université de l’Illinois, explique que les organismes de bienfaisance couronnés de succès se distinguent par la participation de leurs dirigeants – y compris de leur directeur général et de leur conseil d’administration – à la collecte de fonds.

Si ce n’est pas le cas de votre organisme, il n’est pas le seul. L’étude Underdeveloped démontre que peu d’organismes s’engagent totalement dans la collecte de fonds. Seulement 12 % des directeurs du financement signalent que leur organisme est animé par une culture de la philanthropie.

Cultiver le talent à l’interne

Un poste de collecteur de fonds ne devrait pas être un tremplin vers un poste externe. Engagez-vous à embaucher à l’interne afin que vos collecteurs de fonds puissent imaginer leur cheminement de carrière au sein de l’organisme. Cette pratique ne permettra pas seulement de mieux retenir vos employés – diminuant ainsi le coût de la rotation du personnel – elle impliquera aussi davantage les employés au service de la cause.

La formation aux postes de financement de niveau supérieur peut être difficile. Après tout, il y a beaucoup à apprendre au sujet de votre organisme! Les collecteurs de fonds de niveau supérieur devraient aider leurs successeurs éventuels à acquérir les compétences et les relations nécessaires pour réussir dans les emplois de haut niveau. Cela raccourcira la période de transition qui suit le départ d’un collecteur de fonds de niveau supérieur.

Tous les moyens à votre disposition

Les collecteurs de fonds qualifiés sont très recherchés. On les recrute souvent trois à six mois après leur début dans un nouveau poste. Si le recruteur leur offre un salaire plus élevé, ils sont tentés de quitter le navire.

Les organismes de bienfaisance pensent souvent qu’ils ne peuvent pas se permettre d’offrir les salaires requis pour retenir leurs meilleurs collecteurs de fonds. L’offre d’une promotion peut cependant être rentable à long terme, étant donné le coût du remplacement d’un employé, estimé à 128 000 dollars.

Si votre organisme ne roule pas sur l’or, faites preuve d’imagination pour retenir les bons collecteurs de fonds. Un horaire souple, de longues vacances et la possibilité de travailler de son domicile sont des avantages qui motivent un employé à rester ou à partir. Un budget dédié au perfectionnement professionnel contribue également à retenir le personnel. De plus, réfléchissez sérieusement avant d’offrir ou non des contrats à durée limitée. Ces derniers incitent les collecteurs de fonds à rechercher d’autres emplois à l’approche de la fin de leur contrat, ce qui peut faire baisser leur productivité au lieu de les motiver à consacrer toute leur attention à votre organisme.

Rédigé par Devon Hurvid et Paul Anderson, cet article a été publié dans le cadre du Bulletin sur la recherche de subventions, le bulletin électronique de Connexion subvention. Une base de données en ligne des donateurs potentiels, Connexion subvention permet de réduire le temps que vous consacrez à la recherche et d’augmenter vos chances de succès! Disponible par abonnement ou gratuitement à partir de nombreuses bibliothèques publiques, cette base de données en ligne permet d’identifier les meilleurs bailleurs de fonds pour votre organisme et vous fournit des informations détaillées sur chacun d’entre eux. Imagine Canada a une équipe de recherche qui met à jour régulièrement la base de données, ce qui est très utile quand le temps presse!

 

Back to Blog Retour au blogue

Ajouter un commentaire

Nos partenaires nationaux

  • great west life
  • Lawson Foundation
  • Muttart Foundation
  • RBC Foundation
  • Suncor
  • TD Bank
  • investors group

Learn more about our National Partners and other supporters.

Charitable Registration Number: 119218790 RR0001