Imagine Canada

Pour la cause. Pour la communauté.

Quelle Importance le Revenu Gagné Revêt-il? Beaucoup.

Lundi, 16 Septembre, 2013
Source OSBL

Imagine Canada a récemment publié un rapport sur les activités rémunératrices menées par les organismes de bienfaisance canadiens. Parmi les nombreuses choses qu’il signale, le rapport démontre la mesure dans laquelle certaines activités rémunératrices sont importantes pour le secteur de la bienfaisance. Plus des trois quarts des organismes de bienfaisance sondés (77 %) s’engagent dans au moins une activité rémunératrice et disent que les activités rémunératrices représentent, en moyenne, près d’un tiers de leurs revenus totaux.

Encadré : Principales constatations

  • Soixante-dix-sept pour cent des organismes interrogés participent à une forme quelconque d’activité rémunératrice.
  • La plupart des organismes de bienfaisance s’engagent dans deux ou plusieurs types spécifiques d’activités rémunératrices.
  • La gamme des activités varie de la collecte des frais d’adhésion (38 % des organismes de bienfaisance) à la prestation de services de conseils (2 % des organismes).
  • En règle générale, le revenu gagné ne représente qu’une part minoritaire (31 % en moyenne) des revenus des organismes de bienfaisance.

Les activités génératrices de revenus sont encore plus fréquentes que le pourcentage brut ne laisse supposer. La majorité des organismes (55 %) s’engagent dans plus d’une activité rémunératrice (voir Figure 1). En effet, près du quart d’entre eux (23 %) s’engagent dans au moins quatre activités de ce genre. Collectivement, les organismes producteurs de revenus s’adonnent à 2,7 activités rémunératrices en moyenne, la médiane étant de 2 activités.

Le revenu gagné constitue clairement une source importante de revenus pour de nombreux organismes de bienfaisance. »

Figure 1. La majorité des organismes de bienfaisance s’engagent dans plus d’une activité rémunératrice.

La gamme d’activités démontre non seulement la mesure dans laquelle le revenu gagné est important pour les organismes de bienfaisance, mais reflète également l’énorme éventail de domaines dans lesquels travaillent les organismes de bienfaisance, qui est souvent sous-estimé par le public. »

Les types d’activités rémunératrices auxquelles participent les organismes sont extrêmement variés. Les activités les plus fréquemment signalées par les répondants comprenaient la collecte de frais d’adhésion (38 % des organismes de bienfaisance) et l’imposition de frais d’utilisation ou de programme (30 %; voir Figure 2). Bon nombre des activités rémunératrices sont assez bien connues, telles que la sollicitation de droits d’entrée (23 % des organismes sondés) ou la vente de marchandises usagées ou de biens reçus à titre de don (12 %), mais d’autres sont beaucoup moins fréquemment associées aux organismes de bienfaisance dans l’esprit du public, telles que la vente de produits d’information (5 %) ou la prestation de services de conseil (3 %). La gamme d’activités démontre non seulement la mesure dans laquelle le revenu gagné est important pour les organismes de bienfaisance, mais reflète également l’énorme éventail de domaines dans lesquels travaillent les organismes de bienfaisance, qui est souvent sous-estimé par le public.

Figure 2. Les organismes de bienfaisance s’engagent dans une grande variété d’activités rémunératrices.

Le revenu gagné constitue clairement une source importante de revenus pour de nombreux organismes de bienfaisance. Parmi les organismes de bienfaisance producteurs de revenus, le revenu gagné représente en moyenne 31 % des revenus totaux (avec une médiane de 20 %). La majorité des organismes (60 %) disent que le revenu gagné représente moins du tiers de leurs recettes totales, même si un nombre assez important d’entre eux signalent que le revenu gagné en représente une partie plus importante (voir Figure 3).

Comme on pourrait s’y attendre, certains organismes de bienfaisance tirent une plus grande partie de leurs revenus des activités rémunératrices que d’autres. Fait intéressant, les organismes qui s’engagent dans des activités rémunératrices pendant des périodes relativement plus longues ont tendance à tirer une plus grande partie leurs recettes totales de ces sources. Les organismes de bienfaisance qui mènent leur activité rémunératrice la plus rentable depuis moins de cinq ans déclarent que le revenu gagné représente en moyenne 19 % des revenus totaux, par rapport à 52 % des organismes de bienfaisance qui s’engagent dans l’activité depuis plus de 50 ans.

Figure 3. Pour la majorité des organismes de bienfaisance, le revenu gagné représente un tiers ou moins des revenus totaux.

Ces constatations ne représentent qu’un instantané des résultats présentés dans le rapport intégral, qui peut être téléchargé à partir du site Source OSBL. J’encourage tous ceux qui s’intéressent à ce sujet important à télécharger et à lire le rapport. Comme toujours, si vous avez des questions ou des commentaires au sujet de ce billet ou du rapport complet, je vous invite à laisser un commentaire ci-dessous.
Back to Blog Retour au blogue

Ajouter un commentaire

Nos partenaires nationaux

  • great west life
  • Lawson Foundation
  • Muttart Foundation
  • RBC Foundation
  • Suncor
  • TD Bank
  • investors group

Learn more about our National Partners and other supporters.

Charitable Registration Number: 119218790 RR0001