-A +A

Imagine Canada

Pour la cause. Pour la communauté.

Traité avec négligence, votre donateur s’en souviendra! Pourquoi une politique sur l’acceptation de dons protège votre organisme

Jeudi, 4 Juin, 2015
Bulletin mensuel sur la recherche de subventions
Connexion Subvention
Les normes
Collecte de fonds

Un important don à portée de main, il est tentant — après avoir sué sang et eau — de patiner autour des éléments clés de l’entente pour enfin mettre la main sur le généreux cadeau. Après tout, il y a des factures à payer.

Mais attention! Un comportement irréfléchi au moment de finaliser le don pourrait vous nuire à long terme, car un manque de cohérence et de clarté entourant les dons majeurs laisse un goût amer aux généreux philanthropes. 

Pour cette édition du Bulletin mensuel sur la recherche de subventions, nous nous sommes entretenus avec Lucie Rémillard, présidente de LR STRATÉGIE, et Cathy Barr, vice-présidente principale chez Imagine Canada, pour discuter des conséquences de l’absence d’une solide politique de dons. Grâce à des décennies d’expérience dans le secteur de la bienfaisance et leur participation au Programme de normes d’Imagine Canada, Cathy et Lucie – une ancienne examinatrice pour le Programme – sont bien au fait des politiques de dons dans notre secteur et en ont vu de toutes les couleurs.

Tout d’abord, qu’est qu’une « politique sur l’acceptation de dons »?

« C’est l’outil qui encadre la finalisation du don », nous dit Lucie. « La politique spécifie l’intention de l’organisation, l’intention du donateur et établit autant de clarté que possible en ce qui concerne le lien qui unit les deux parties. » En d’autres mots, il s’agit d’une politique qui permet de gérer les attentes de vos donateurs, mais fournit également à votre conseil d’administration et à votre personnel des méthodes cohérentes pour l’examen et l’acceptation de dons.

Mettez-vous en péril les fruits de vos efforts?

L’objectif d’une bonne politique d’acceptation de dons est de protéger l’avenir des relations avec vos donateurs et, en fin de compte, l’avenir des revenus de votre organisation. Voici quatre raisons pour revoir vos politiques de collecte de fonds en 2015.

1. Un donateur qui se sent échaudé n’oubliera pas

Vous avez le philanthrope parfait en tête pour votre campagne actuelle. En 2008, il a fait un don important, l’un des plus grands que votre organisme a jamais reçus, et ses affaires vont bien. Mieux encore, le message véhiculé par votre campagne correspond parfaitement à son profil. Lien, capacité, intérêt, tous les critères sont réunis.

Toutefois, après avoir interrogé quelques-uns de vos collègues, vous vous rendez compte qu’il n’existe aucun protocole d’entente daté de 2008, aucune note ni sur les attentes du donateur quant à l’utilisation du don ni sur les promesses faites par votre organisme. Évidemment, l’agent responsable de la gestion du don est parti depuis belle lurette.

Si cette mise en scène vous semble familière, vous n’êtes pas seul. Lucie affirme qu’elle rencontre régulièrement des organismes de bienfaisance se trouvant dans cette situation pour le moins embarrassante. « Leurs dossiers nous révèlent qu’ils ignorent tout de leurs anciens bailleurs de fonds. Mais le donateur, lui, se souvient très bien. Cela vous met dans une situation très inconfortable et démontre que vous n’accordez pas beaucoup de sérieux à l’engagement [qu’il a pris] envers votre organisme. » 

2. Vous faites tort à vous-même… et aux autres

« L’absence de politique ne touche pas seulement l’organisme de bienfaisance en question », explique Cathy. « Elle rejaillit sur des organismes semblables et, en fait, sur l’ensemble du secteur de la bienfaisance. » Ainsi, si un donateur fait ce qu’il considère comme un don important à un organisme de bienfaisance dans le domaine de la santé et que ce don n’est pas bien encadré, voire oublié, c’est son attitude à l’égard de tous les organismes de bienfaisance de la santé qui risque de changer.

3. En l’absence de règles claires, votre donateur les écrira

Les bailleurs de fonds, en particulier les entreprises, s’attendent de plus en plus à recevoir un protocole d’entente lorsqu’ils font un don majeur. Ils cherchent une certaine clarté et sécurité pour leurs investissements. « Si vous ne disposez pas de votre propre politique sur l’acceptation de dons ou d’un protocole d’entente, [le donateur] l’écrira pour vous. » Lucie soutient qu’elle voit souvent des donateurs individuels et des entreprises qui imposent leurs politiques si un organisme de bienfaisance n’en a pas.

Les petits organismes sont souvent plus réticents à proposer des conditions entourant un don de peur de le perdre. Or, Cathy croit que la plupart des donateurs sont ouverts aux suggestions des organismes. « Je pense que cette réticence n’a pas sa place. Les donateurs veulent savoir que vous accordez du sérieux à leur don et à eux-mêmes, et c’est ce signal que vous envoyez en proposant des conditions limpides. »

4. Une belle occasion pour impressionner vos donateurs

Une politique exemplaire pour encadrer l’acceptation de dons peut aider votre organisme à offrir une expérience exceptionnelle à vos bailleurs de fonds. Elle permet d’établir des interactions cohérentes avec vos donateurs, et renforce le sentiment de confiance et l’image de professionnalisme. Voyez-la comme un outil stratégique pour fidéliser vos donateurs plutôt qu’une autre tâche à rayer de votre liste.

Ressources pour créer et améliorer vos politiques

Votre politique sur l’acceptation de dons est-elle à la hauteur ou risque-t-elle de nuire au futur bien-être de votre organisme? Nous avons dressé une liste de ressources et de modèles de politique pour aider votre organisation à faire en sorte qu’elle dispose de politiques solides permettant d’offrir une expérience de qualité à vos bailleurs de fonds.

Vous utilisez les meilleures méthodes en matière de collecte de fonds?

Montrez-le à vos donateurs. Faites comme 150 organismes qui ont obtenu l’agrément pour avoir fait preuve d’excellence dans cinq domaines fondamentaux : la collecte de fonds, la gouvernance, la responsabilité financière et la transparence, la gestion du personnel et la participation des bénévoles.

 

Back to Blog Retour au blogue

Ajouter un commentaire

Nos partenaires nationaux

  • great west life
  • Lawson Foundation
  • Muttart Foundation
  • RBC Foundation
  • Suncor
  • TD Bank
  • investors group

Learn more about our National Partners and other supporters.

Charitable Registration Number: 119218790 RR0001