Imagine Canada

Pour la cause. Pour la communauté.

Une bonne présentation : exposer le besoin de façon efficace

Jeudi, 12 Avril, 2012
Bulletin mensuel sur la recherche de subventions

Ce mois-ci, l’équipe du Bulletin mensuel sur la recherche de subventions s’intéresse à ce qui est sans doute l’aspect le plus important d’une demande de subvention : l’exposé du besoin. À la base de toute demande de subvention, l’exposé du besoin permet d’expliquer l’impact de votre travail.

« La description du besoin soutient la proposition, elle en est la pierre angulaire, assure Kate Mansell, directrice du développement et des communications au Boys & Girls Club Services of Greater Victoria. Elle est plus importante que tous les autres éléments, qui ne servent qu’à expliquer comment on arrivera à répondre au besoin. »

Racontez votre histoire

Une touche personnelle rend une bonne histoire excellente en donnant une dimension humaine à un sujet abstrait. « Les données, les tableaux et les statistiques appuient votre cas, mais les témoignages personnels rédigés en termes forts et émotionnels touchent toujours les bailleurs de fonds – même ceux qui reçoivent des centaines de demandes par année, raconte Kate. Après avoir exprimé clairement le besoin ou le problème, personnalisez-le en ajoutant un simple énoncé, comme “Voici Julien. Il avait pratiquement touché le fond, mais nous savions que nous pouvions être prêts lorsqu’il viendrait vers nous…”, puis présentez votre solution. Concluez cette section avec un autre énoncé expliquant comment Julien est allé vers vous et précisant que vous pouvez aider d’autres personnes dans sa situation. » Rappelez-vous que les gens aiment donner aux gens.

Susan Fish, fondatrice et directrice de Storywell, propose aussi de présenter un solide récit personnalisé : « Tout le monde aime entendre une belle histoire; réfléchissez à celle que vous racontez. » Susan conseille de prendre le temps de répondre à quelques questions avant de commencer à rédiger son exposé du besoin : « Pourquoi votre organisation existe-t-elle? Quelle est sa véritable contribution? Que manquerait-il dans le monde si votre organisation disparaissait? Ne vous préoccupez pas de la clarté et du professionnalisme de vos réponses; répondez à ces questions pour vous-même. »

Équilibrez passion et pragmatisme

En préparant votre dossier, vous pourriez être tenté de dépeindre un profond désespoir afin d’insister sur l’importance de votre cause. Susan met en garde contre les demandes exagérées ou exagérément émotives : « Beaucoup d’organisations croient qu’elles doivent décrire leur travail sous forme de crise et avec des superlatifs (nous sommes les meilleurs, cette situation est la plus… la pire…). Le travail entre parfois dans cette catégorie, mais votre besoin n’est pas moins grand si ce n’est pas le cas pour vous. » Kate va dans le même sens en conseillant d’« exprimer un sentiment d’urgence tout en évitant à tout prix de suggérer que ce sera la fin du monde si vous n’obtenez pas de financement ».

Faites que ça compte

Si le besoin auquel votre organisation répondra n’est en rien lié aux intérêts du bailleur de fonds, il est peu probable que vous obtieniez une subvention. Comme Kate le souligne, « une fondation ou une entreprise qui s’intéresse principalement à la promotion du recyclage et d’autres enjeux environnementaux ne financera pas un projet de jumelage entre aînés et enfants. Si le besoin ne correspond pas au mandat du bailleur de fonds, l’exposé ne sera jamais assez éloquent. Le bailleur de fonds n’accordera pas de financement et ce sera très démoralisant. Faites vos recherches. »

Pour avoir de l’information additionnelle sur la façon de trouver des bailleurs de fonds potentiels, lisez Dresser la liste : À quoi reconnaît-on un bailleur de fonds potentiel?

Ne négligez pas le processus de révision

Puisqu’il est improbable que les bailleurs de fonds connaissent aussi bien que vous la cause à laquelle vous œuvrez, une bonne révision est essentielle. En fait, l’exposé du besoin peut être leur premier contact avec votre domaine. « Évitez le langage incompréhensible, le vocabulaire technique et le jargon juridique », conseille Kate. Si possible, faites réviser votre document par quelqu’un qui ne fait pas partie de votre organisation.

Dans beaucoup d’organisations sans but lucratif, plusieurs parties intéressées participent au processus de révision d’une demande et cela peut être difficile à gérer, surtout si la date limite de demande de subvention est proche. « Trop de cuisiniers peuvent gâcher le bouillon, prévient Susan. Le contenu d’une demande requiert souvent la contribution de divers intervenants, mais une seule personne devrait rédiger la demande comme telle afin que le message soit cohérent du début à la fin. Permettez à toutes les personnes concernées de jeter un dernier coup d’œil à la demande avant de l’envoyer. »

Cela peut paraître comme une grande charge de travail pour quelques paragraphes, mais un exposé du besoin bien étayé et rédigé multiplie vos chances de réussites. « Je dirais qu’un argumentaire bien préparé vaut son pesant d’or et tout le temps et l’énergie qui lui ont été consacrés, assure Kate. Vous y ferez appel à bien des occasions. »

Back to Blog Retour au blogue

Ajouter un commentaire

Ce billet de blogue a ete publie dans le Bulletin mensuel sur la recherche de subventions, le bulletin electronique de Connexion subvention. Pour recevoir des conseils pour collecter des fonds, d’articles de blogues, et d’entrevues avec des bailleurs de fonds, abonnez-vous a ce bulletin d’information gratuit!!

Nos partenaires nationaux

  • great west life
  • Lawson Foundation
  • Muttart Foundation
  • RBC Foundation
  • Suncor
  • TD Bank
  • investors group

Learn more about our National Partners and other supporters.

Charitable Registration Number: 119218790 RR0001