Imagine Canada

Pour la cause. Pour la communauté.

Rapport annuel 2015

Une année de mise au point : Imagine Canada en 2015

Le secteur sans but lucratif vit une période exigeante. Les activités des organismes sont passées au peigne fin, les priorités des Canadiens changent, les attentes sont élevées et il faut trouver de nouvelles avenues pour assurer notre financement.

Pour Imagine Canada, 2015 fut une année de mise au point, tant pour évaluer nos défis que pour décider de notre vision à long terme, de nos priorités et de l’allocation ciblée de nos ressources.

Nous avons analysé les besoins du secteur pour identifier ceux que nous sommes en mesure de satisfaire et ceux que nous sommes les seuls à pouvoir satisfaire.

Nous avons évalué les succès et l’efficacité de nos activités existantes et avons fait un examen rigoureux de nos compétences, de notre expertise et de nos forces.

Nous nous sommes imposé la difficile tâche de décider de ce que nous devrions faire et de ce que nous ne devrions pas faire, et d’apporter les changements nécessaires à notre structure et à notre équipe.

Nous avons consulté le secteur pour mieux comprendre les questions qui nous touchent tous.

Nous avons préparé un plan pour l’avenir, un nouveau cadre stratégique.

Nos actions sont désormais mieux ciblées, et nous sommes mieux positionnés que jamais pour aider les organismes du secteur à prospérer et à remplir les promesses de leur mission.

Vous tenez entre vos mains le rapport annuel d’Imagine Canada pour l’année 2015.

« Alors que le Canada entre dans l’économie du savoir du 21e siècle, une économie compétitive à l’échelle mondiale, les compétences et le talent des Canadiens deviendront des éléments de plus en plus déterminants de notre succès. Cette tendance viendra souligner la valeur et l’importance des organismes de bienfaisance du Canada, car leur raison d’être, c’est l’être humain. »

BRIAN EMMETT, économiste en chef pour le secteur de la bienfaisance et sans but lucratif du Canada

Mieux connaître l’état du secteur et les besoins des organismes caritatifs

Mieux connaître l’état du secteur et les besoins des organismes caritatifs

Nous avons mené des consultations à grande échelle pour une étude exhaustive de l’environnement et des besoins du secteur.

Les organismes caritatifs canadiens comme secteur économique

En 2015, nous avons publié le document de discussion Portrait du secteur économique formé par les organismes de bienfaisance du Canada préparé par Brian Emmett, l’économiste en chef pour le secteur de bienfaisance et sans but lucratif en collaboration avec Geoffrey Emmett. Considérant que le secteur de la bienfaisance et sans but lucratif représente 8,1 % du produit intérieur brut du Canada et 10,5 % de sa main-d’œuvre, ce document se veut une invitation aux Canadiens, gouvernements, entreprises et collectivités à penser aux organismes de bienfaisance au-delà de leur mission et à les considérer comme un élément essentiel qui fait prospérer l’économie de notre pays.

Recherche et consultation pour élaborer un nouveau cadre

À l’approche de la fin du cycle couvert par notre plan stratégique 2013-2015, nous devions tracer une nouvelle voie qui permettrait à notre organisation d’entamer l’avenir.

Pour élaborer le nouveau cadre de planification stratégique d’Imagine Canada (voir ci-dessous), nous avons consulté plus de 700 personnes provenant des organismes du secteur au moyen d’un sondage en ligne, de groupes de discussions et d’entrevues et de réunions en personne.

Ces consultations, à la fois vastes et approfondies, nous ont permis de cerner les principales préoccupations du secteur et, par extension, nos priorités stratégiques.

« En développant notre nouveau cadre stratégique, il était primordial pour nous d’aller vers nos partenaires et de les consulter. Nous avons pris soin d’assurer que des voix “non traditionnelles” ont été invitées à participer au processus. Le conseil d’administration et le personnel d’Imagine Canada y ont également contribué tout au long de la phase de développement. »

BRUCE MACDONALD, président-directeur général

Évaluer l’efficacité de notre travail

Évaluer l’efficacité de notre travail

Nous avons conduit une revue interne complète pour évaluer nos programmes et activités.

Source OSBL

Une évaluation triennale du site Web et de la bibliothèque de ressources virtuelles Source OSBL a pris fin cette année. Elle a combiné l’analyse de statistiques Web, des requêtes reçues au fil du temps et les résultats de deux sondages auprès des utilisateurs et a révélé que le site a réussi à permettre aux chefs de file du secteur d’élargir leur expertise, d’acquérir de nouvelles compétences, de résoudre des problèmes organisationnels et d’échanger de l’information.

Actualités d’Imagine Canada

Nous avons évalué et revu notre bulletin de nouvelles électronique pour les membres pour le rendre plus représentatif de notre image, valoriser davantage l’adhésion et offrir une expérience de lecture plus intéressante et marquante. Entre autres, nous avons adopté un format adaptatif pour les appareils mobiles et un calendrier de publication bimensuel. 

Bulletin d’alerte rapide

Cette alerte-courriel offre les dernières nouvelles de la Colline du Parlement. Selon les résultats d’une évaluation menée en 2015, y compris un sondage, des entrevues téléphoniques et une analyse de régression, le bulletin est jugé le plus utile par les organismes dont le travail n’est pas axé sur les questions de politiques publiques. Ces organismes apprécient le Bulletin d’alerte rapide parce qu’il leur offre un résumé pertinent des activités gouvernementales.

Portail DonAction et FaciliT3010

Afin de déterminer l’utilité et la viabilité du portail DonAction et de l’outil FaciliT3010, nous avons étudié plusieurs éléments comme le trafic Web et le comportement des internautes, les commentaires des utilisateurs (obtenus par le biais de sondages), les coûts opérationnels, l’atteinte des objectifs initiaux des programmes et leur alignement avec le nouveau cadre stratégique d’Imagine Canada.

Après évaluation de différentes options pour chacun de ces services, nous avons conclu d’y mettre fin.

« Nous devons passer de la parole aux actes en matière d’évaluation d’impact. Nous avons la responsabilité de faire en sorte que l’organisation poursuit sa progression afin d’atteindre ses objectifs et de réaliser sa mission. En 2015, nous avons demandé à notre équipe de recherche de mettre son expertise au service d’une revue interne exhaustive pour évaluer l’impact des programmes et services d’Imagine Canada. »

CATHY BARR, vice-présidente, intégration de la mission organisationnelle

Prendre des décisions difficiles pour demeurer efficace

Prendre des décisions difficiles pour demeurer efficace

Pour préparer le changement d’orientation de nos activités, nous avons retranché les éléments jugés non efficaces pour l’atteinte de nos objectifs et avons organisé nos ressources pour être en mesure de relever les défis futurs.

Remodeler notre structure de revenus et de coûts

Au fil des ans, deux tendances majeures ont posé des défis de financement pour Imagine Canada, soit les mêmes défis vécus par de nombreux autres organismes sans but lucratif :

  1. une baisse considérable du financement public à long terme;
  2. un changement et un resserrement des critères de financement par les bailleurs de fonds.

Le besoin d’un nouveau modèle économique se faisant évident, nous avons commencé à modifier notre structure de revenus et de coûts. Pour ce faire, nous avons réfléchi à l’impact stratégique de nos dépenses et de l’investissement de nos ressources. Nous avons aussi défini des lacunes en la matière, notamment le besoin de consacrer davantage de ressources au financement.

 

Revenu provenant de fonds publics, 2005-2015

« Les organismes de bienfaisance doivent prendre des décisions, souvent difficiles, de manière responsable. Nous devons adopter une attitude stratégique et intentionnelle par rapport à notre mission et une attitude réaliste en ce qui concerne nos ressources. Nous devons nous positionner pour atteindre nos objectifs. »

OWEN CHARTERS, président, conseil d’administration

Réorganiser la structure et les rôles de notre équipe

Au cours de l’année 2015, nous avons réorganisé la structure de l’équipe d’Imagine Canada en fonction de deux éléments sous-jacents :

  1. l’alignement des rôles avec notre nouveau cadre de planification stratégique;
  2. le besoin de revoir notre structure de coûts opérationnels en fonction de la structure des revenus à notre portée.

Suite à cet exercice, notre personnel a été organisé en deux groupes : l’intégration de la mission organisationnelle et les opérations. Cette organisation fait en sorte que toutes les activités sont liées stratégiquement par l’intermédiaire d’un groupe d’intégration de la mission organisationnelle. Alors que le travail de ces employés permet d’offrir une valeur à notre secteur, le groupe des opérations trouve sa raison d’être dans les services de soutien qu’il fournit à ses collègues pour que ceux-ci puissent accomplir leur objectif.

« En 2015, nous avons vécu une des années les plus difficiles d’un point de vue financier, un vrai défi. Or, nous avons saisi l’occasion pour faire preuve de leadership dans la façon dont les organismes caritatifs doivent jongler avec des décisions délicates mais responsables. Les changements que nous avons apportés à notre structure, à nos programmes et à nos actifs démontrent l’audace de notre équipe de direction de penser différemment et de mettre en place toutes les pièces requises pour nos succès futurs. »  

BILL HARPER, vice-président, activités opérationnelles

Mettre fin à deux programmes

Après une révision et une évaluation détaillées, nous avons pris la décision de mettre fin à deux ressources offertes par Imagine Canada, le portail DonAction et FaciliT3010.

Le portail DonAction avait été créé pour aider les organismes de bienfaisance à faire preuve de transparence et à communiquer l’impact de leur travail. Le financement pour ce programme a expiré en 2012 et depuis, l’Agence du revenu du Canada (ARC) a grandement amélioré son site Web, en plus de prévoir la mise en place d’un outil entièrement revu de recherche dans la liste des organismes de bienfaisance d’ici 2019. Cette évolution a rendu le portail DonAction redondant.

La viabilité de FaciliT3010, un outil conçu pour améliorer la qualité des données soumises à l’ARC par les organismes de bienfaisance, était limitée. Le financement pour cette ressource a aussi expiré en 2012, et le maintien du formulaire T3010 a engendré des difficultés technologiques et financières importantes.

L’ARC prévoit d’ailleurs sous peu le lancement d’un formulaire T3010 en ligne et prépare actuellement un ensemble de nouveaux outils virtuels pour aider les organismes de bienfaisance dans leurs efforts de conformité et de rapport. Ce développement a rendu l’outil T3010 également redondant.

Canaliser et faire évoluer nos forces

Canaliser et faire évoluer nos forces

Nous avons défini nos forces et domaines d’excellence qui méritent et nécessitent notre attention et un développement continu.

« L’expansion du Programme de normes est primordiale, parce que c’est ce qui donnera une nouvelle forme à notre conversation avec les Canadiens à propos du secteur. Les Canadiens peuvent être certains que les organismes agréés valent l’investissement de leur temps et de leur argent. C’est pourquoi le Programme de normes demeurera un des programmes phares d’Imagine Canada. »

BRUCE MACDONALD, président-directeur général

Reconnaître la valeur du Programme de normes pour le secteur

Depuis le lancement du Programme en 2012, plus de 160 organismes ont vu au renforcement de leurs capacités et ont obtenu l’agrément suite au rigoureux processus d’examen par les pairs du Programme de normes. Plus de 100 autres organismes de bienfaisance travaillent actuellement pour obtenir l’agrément.

 

Nombre d’organismes agréés, 2012-2015

 

À la lumière du succès grandissant du Programme de normes, nous avons décidé de fermer le Programme du Code d’éthique, qui chevauche le Programme de normes, en date du 31 décembre 2016. Alors que le Programme du Code d’éthique a joué un rôle central dans la promotion d’une plus grande responsabilité financière et de meilleures pratiques de collectes de fonds auprès des organismes caritatifs canadiens, le Programme de normes couvre en plus la gouvernance du conseil d’administration, la gestion du personnel et la participation des bénévoles. Il est donc plus exhaustif et encore plus rigoureux que le Programme du Code d’éthique.

Nous avons aussi travaillé de concert avec YMCA Canada afin d’élaborer un modèle pour suivre le processus du Programme de normes, adapté aux groupes fédérés. Ce premier projet a été couronné de succès et influencera notre travail futur avec d’autres groupes fédérés.

« Dans cette année marquée par de nombreuses évaluations et décisions difficiles, nous avons établi que le Programme de normes n’avait pas tant besoin de changement mais de croissance. Voilà l’exemple d’un programme créé pour le secteur, par le secteur, grâce à une participation bénévole extraordinaire et qui profite aux organismes participants. »

CATHY BARR, vice-présidente, intégration de la mission organisationnelle

L’année 2015 nous a aussi procuré des « gains » dans des domaines où nous avions déjà fait notre preuve. 

Connexion subvention

En 2015, notre sondage auprès des utilisateurs de Connexion subvention a donné lieu à des notes supérieures à celles recueillies dans les années précédentes. Ainsi, 31 % des répondants se sont dits « extrêmement satisfaits » de leur expérience comparativement à 16 % en 2014. Nous avons également été contents d’introduire la facturation mensuelle qui ouvre l’accès à Connexion subvention à tous les organismes de bienfaisance.

L’augmentation des revenus de ce programme nous a amenés à en reconnaître l’importance, non seulement comme outil de recherche des bailleurs de fonds, mais aussi comme entreprise sociale qui vient appuyer les autres programmes d’Imagine Canada.

 

Hausse du taux de satisfaction des utilisateurs de Connexion subvention

 

Campagne média

Après le succès de l’année dernière, nous avons lancé, durant les dernières semaines de 2015, une campagne dans les médias sur les dons de la saison des Fêtes proposant aux Canadiens cinq éléments à considérer avant de donner. La campagne a su profiter de l’attention médiatique pendant la « saison des dons » et a été récupérée 110 fois, entre autres par les émissions CTV National News, The National de CBC, différents canaux de la CBC et divers journaux régionaux. Au total, la campagne a atteint plusieurs dizaines de millions de personnes.

Champions du secteur

Plusieurs nouveaux membres se sont joints à notre organisation à titre de champion du secteur. Ce groupe représente les organismes-chefs de file dédiés à créer un secteur caritatif et sans but lucratif plus fort. Un nombre record d’organismes se sont réunis pour la Table ronde des champions du secteur 2015.

Adhésion

Les contributions, l’expertise, la participation et la voix collective de nos membres, qui alimentent et guident nos décisions sur tous les aspects de notre mission, comptent parmi nos plus importants atouts. En 2015, comme dans les années précédentes, nos membres ont démontré leur engagement à développer les capacités du secteur.

Donner la priorité au rôle et à la valeur du secteur

Donner la priorité au rôle et à la valeur du secteur

Nous avons poursuivi nos efforts de faire entendre et connaître le secteur sur la scène fédérale.

Politiques publiques

Nos efforts antérieurs en matière de politiques publiques continuent de donner des résultats, p. ex. plus de 360 millions $ d’économies pour les organismes de bienfaisance et sans but lucratif au cours des trois dernières années, et à créer un élan d’action.

Journée sur la Colline

Au printemps, un ensemble de divers groupes a organisé une journée de sensibilisation aux enjeux du secteur caritatif sur la Colline du Parlement à Ottawa, notre Journée sur la Colline. Le 14 mai 2015, les employés et administrateurs de 10 organismes nationaux ont participé à près d’une trentaine de rencontres avec des députés et sénateurs de toutes les couleurs politiques.

« Nous sommes à vivre un changement majeur dans la manière dont nous abordons le travail en matière de politiques publiques, un changement vers un modèle axé davantage sur la collaboration. Notre Journée sur la Colline a été un important premier pas en vers cette nouvelle façon de travailler. »

CATHY BARR, vice-présidente, intégration de la mission organisationnelle

Mémoire prébudgétaire

À l’été 2015, nous avons préparé un mémoire prébudgétaire pour le Comité permanent des finances de la Chambre des communes avec les recommandations suivantes :

  1. mettre en œuvre le crédit d’impôt allongé pour dons de charité;
  2. former un groupe de travail composé de représentants du gouvernement et du secteur pour améliorer l’accès aux programmes de développement des entreprises;
  3. créer des mesures incitatives pour encourager les nouveaux diplômés et jeunes qualifiés à choisir une carrière dans le secteur.

Élection 2015 et l’arrivée d’un nouveau gouvernement

Pendant la campagne électorale fédérale, nous avons adopté la stratégie suivante :

  1. influencer l’élaboration des plateformes électorales et politiques pour faire connaître le secteur auprès de la classe politique et des partis;
  2. aider les organismes de bienfaisance et les médias à rester informés des enjeux électoraux et des possibilités d’engagement relatifs à notre secteur;
  3. faire en sorte que les organismes de bienfaisance ont le savoir et la confiance requis pour participer aux discussions politiques pendant et après la période électorale.

Tout au long de la campagne électorale, nous avons publié une édition électorale de notre Bulletin d’alerte rapide pour offrir des mises à jour hebdomadaires sur le travail en matière de politique et de défense des intérêts des organismes caritatifs et les promesses des partis concernant des sujets d’intérêt pour notre secteur.

Après l’élection, nous n’avons pas tardé à commencer à bâtir des ponts avec le nouveau gouvernement dans nos rencontres avec de nombreuses personnes clés, décideurs politiques et employés ministériels et à positionner Imagine Canada comme la source par excellence et le partenaire principal pour les dossiers pansectoriels.

Définir notre orientation et nos priorités futures

Définir notre orientation et nos priorités futures

Nous avons établi de nouvelles orientations pour produire des revenus et avons créé un nouveau cadre pour Imagine Canada – et pour le secteur.

Changements aux activités lucratives

Nous avons défini le besoin de donner un nouveau souffle à notre initiative d’entreprise citoyenne, le Programme des entreprises généreuses, dont le nombre de participants a chuté considérablement en 2015. Nous avons conduit un sondage en ligne ainsi que des entrevues en personne et par téléphone pour recueillir des renseignements qui vont influer sur les changements à venir, y compris une image renouvelée, des avantages améliorés et, de façon générale, un service à la clientèle supérieur.

Produire des revenus dans le secteur à l’avenir

Nous avons aussi investi dans la recherche et la planification du nouveau Projet de philanthropie individuelle visant à mettre en place des stratégies pour encourager les personnes à revenu élevé à revoir leurs dons caritatifs à la hausse. En 2015, nous avons reçu une promesse de financement à la hauteur de 350 000 $ pour une période de 30 mois afin d’appuyer ce travail susceptible de profiter à l’ensemble du secteur.

« Notre nouveau cadre stratégique représente un changement d’orientation pour Imagine Canada alors que nous nous tournons davantage vers l’extérieur et occupons un rôle de chef de file lorsque le secteur en a besoin, et un rôle d’appui lorsque le secteur le demande. Notre priorité est de faire valoir et d’embrasser la force collective du secteur. »

BRUCE MACDONALD, président-directeur général

Nouveau cadre stratégique pour Imagine Canada et le secteur

Notre nouveau cadre stratégique reconnaît que les succès obtenus par Imagine Canada engendrent des changements substantiels dans l’environnement opérationnel de tous les organismes de bienfaisance et sans but lucratif. Il comprend des orientations stratégiques, des indicateurs du succès et des résultats novateurs.

Au lieu d’un plan stratégique, nous nous sommes dotés d’un cadre qui adopte une vision à long terme et y avons intégré des conditions pour assurer notre succès et des objectifs pour une période de sept à dix ans.

La version française du cadre de planification stratégique sera disponible sous peu.

Nous tâchons à créer un système, pour Imagine Canada et les chefs de file du secteur, dans lequel :

  • nous serons en mesure de mesurer et de communiquer efficacement la valeur et l’impact de nos programmes;
  • nous élargirons et diversifierons les possibilités offertes aux organismes de bienfaisance et sans but lucratif de créer des modèles d’affaires viables financièrement;
  • nous comprendrons toutes les grandes forces qui façonnent la société canadienne pour nous y adapter.

Pour réaliser cette vision, nous devons :

 

  • Amplifier notre voix pour que les citoyens perçoivent plus favorablement les organismes qui créent un impact social et que les organismes peuvent se faire entendre d’une voix unie et amplifiée auprès des interlocuteurs clés.
  • Assurer notre pertinence pour créer une culture opérationnelle à l’échelle du secteur, qui conduit les organismes à utiliser plus de données, d’information, de recherche et de connaissances pour prendre des décisions éclairées.
  • Influencer notre environnement pour créer des politiques publiques à travers le « prisme de l’impact social ».
  • Faire progresser notre excellence pour un Canada où les organismes de bienfaisance et sans but lucratif se démarquent par la qualité supérieure de leur gouvernance et de leurs programmes.

« En 2015, nous nous sommes positionnés pour suivre la bonne voie et réaliser nos objectifs. Nous avons fait les changements nécessaires pour être fin prêts à mettre en œuvre notre plan. Ce fut une année pleine de défis, mais les plans et les décisions que nous avons mis en place permettront à notre organisation de progresser avec clarté et de façon ciblée, tout en étant plus solide. Plus que jamais, nous sommes prêts à jouer le rôle que le secteur nous demande de jouer. »

OWEN CHARTERS, président, conseil d’administration

Sommaire financier 2015

Sommaire financier

L’information ci-dessous pour l’exercice clos le 31 décembre provient des états financiers de 2015, qui ont été vérifiés par Collins Barrow Toronto s.r.l. Nos états financiers vérifiés complets et notre Déclaration de renseignements des organismes de bienfaisance T3010, telle que présentée à l’Agence du revenu du Canada, sont disponibles dans la section des Rapports annuels.

 

Revenus 2015

 

depenses 2015

États financiers détaillés (PDF)

Nos gens 2015

Nos gens

Membres du personnel

Karen Alebon

Cathy Barr

Michèle Benoit

Lynn Chambers

Brynn Clarke *

Emily Cordeaux

Shellina Dhalwani *

Diane Ellison*

Stephen Faul

Brittany Fritsch

Michelle Gauthier *

Ian Gibney *

Ann Gratton

Marnie Grona

Shanti Hadioetomo *

Bill Harper

Lisa Hartford *

Devon Hurvid

Erica Ip

Bernadette Johnson

Sol Kasimer *

Meg Kwasnicki *

David Lasby

Julie Lebel

Bruce MacDonald

Haley MacDonald

Michael Meadows *

Joan Mitchell

Nicole Mitchell

Nisha Oliver

Olena Panfyorov

Margot Porter

Mary Ann Quinit-Ngoy *

Farah Rafi*

Natalie Rekai

Bill Schaper

Cornelia Schrecker

Galina Shapiro

Gillian Siu *

Toni Stockton *

 

Conseil d’administration

Jan Belanger

Owen Charters (président)

Marlene Deboisbriand

Yvan Gauthier

Derek Gent

Katherine Hay

Darlene Jamieson

Refat Jiwani

Margaret Mason

Kevin McCort *

Allan Northcott

Mike Pedersen

Peter Robinson

Lee Rose

Martha J. Tory *

Lynne Toupin

Stéphane Vaillancourt

Willy Van Klooster (vice-président)

Bob Wyatt *

 

 

Conseil consultatif

Father Paul J. Abbass

Lucie Alègre

Beth Bilson

Michelle Dagnino

Lois Fine

Gordon Floyd

Juniper Glass

Barbara Grantham

Richard Irish

Jason Kelly

Myna Kota

Denis Lalonde

David LePage

Susan Lewis

Janice Loomer Margolis

Michelle Madley

Susan Manwaring

Teresa Marques

Susan McIsaac

Dany Michaud

David Morley

Clare Northcott

Brad Offman

Patti Pon

Vinod Rajasekaran

Mark Rodgers

Bobby Sahni

Julia Sánchez

Dick Vollet

Sharon Wood

Catherine Woodman 

 

* A quitté Imagine Canada en 2015.

Nos collaborateurs en 2015

Nos collaborateurs en 2015

Entreprises et sociétés

Carters Professional Corporation

EY

La Great-West, London Life, Canada-Vie *

Groupe Banque TD *

Groupe Investors *

KCI (Ketchum Canada Inc)

KPMG

Miller Thomson

Power Corporation of Canada

Sears Canada

Spire Philanthropy

Telus *

 

Tout comme les nombreux participants au Programme des entreprises généreuses d’Imagine Canada, dont les contributions soutiennent notre travail.

 

Fondations et organismes caritatifs

The Calgary Community Foundation

Donateur anonyme

Fondation Agora *

Fondation David Suzuki

Fondation Deloitte Canada

Fondation de la famille J. W. McConnell *

Fondation Muttart *

Fondation PricewaterhouseCoopers Canada

Fondation Suncor Énergie *

Fondation Trillium de l’Ontario, un organisme du gouvernement de l’Ontario

Ivey Foundation

Lawson Foundation *

Mackenzie Strategic Charitable Giving Foundation

The Max Bell Foundation

Metcalf Foundation

The Mike and Martha Pederson Foundation

RBC Fondation *

Tides Canada

United Way Alberta Capital Region

United Way Calgary

United Way Toronto

Vancity Community Foundation

Vancouver Foundation

The Winnipeg Foundation 

Tout comme les fondations, organismes de bienfaisance et organismes sans but lucratif abonnés à Connexion subvention, les participants au Programme de normes, les champions du secteur et les membres, dont les contributions soutiennent notre travail.

* Partenaires nationaux d’Imagine Canada

 

Amis d’Imagine Canada

Cathy Barr *

Owen Charters *

Stephen Faul *

Gordon Floyd

Michelle Gauthier

Barbara Grantham

Marnie Grona

Bill Harper *

Darlene Jamieson

Refat & Dolat Jiwani *

Sol Kasimer

Meg Kwasnicki

Denis Lalonde

Marcel Lauzière *

Janice Loomer Margolis

Bruce MacDonald *

Peter Mackinnon

Margaret Mason *

Don McCreesh *

M. & Mme. N. McGugan *

John D. McKellar

Michael Meadows

Allan Northcott

Mike Pedersen *

Peter Robinson *

Lee Rose

Georgina Steinsky *

Martha Tory

Lynne Toupin *

Stéphane Vaillancourt *

Willy Van Klooster

Dominic Wong

Sharon Wood

 

* Membres du Cercle du président

 

Notre réseau de bénévoles

David Armour

Sara Austin

Janet Austin

Michael Badham

Denise Baker

Ann Barnard Ball

Jacques Bérubé

Rahul Bhardwaj

Alison Bledsoe

Mark Blumberg

Susan Bower

Carmen Boyko

Guy Bradbury

Linda Brazier-Lamoureux

Peter Broder

Rhae Ann Bromley

Trish Bronsch

Michelle Campbell

Terrance Carter

Kristine Cassie

Owen Charters

Michelle Coombs

Amy Coupal

Denise Cumming

Karen Dade

Susan Dallhoff

Claude David

Marlene Deboisbriand

Lou Del Gobbo

Jacqueline Demczur

Rob Donelson

Christopher Dougherty

Ian Edward

Derek Evans

Iris Fabbro

Peter Faid

Michael Farris

Heather Fleming

Ross Fletcher

Marcy Fogal

Cynthia Foo

Tracy Ford

Scott Forfar

Kevvie M. Fowler

Darlene Frampton

Eva Friesen

Derek Gent

Marina Glogovac

John Graham

Cindy Grant

Sharilyn Hale

Debbie Hantusch

Brian Harrison

Renée Hébert

Jeanette Heywood

Laird Hunter

Cendrie Hutcherson

Catherine Jagdeo

Refat Jiwani

Chris Kelly

Graham Kelsey

Debra Kerby

Sandi Kiverago

Myna Kota

Barry Kwasniewski

Leslie Landell

Alain Laurendeau

Marcel Lauzière

Danielle Leguard-White

Len Lifchus

Kathy Lilyholm

Joanne Linzey

Lisa Litz

Ruth Mackenzie

Kathy Magee

Theresa Man

Patrick Manley

Tracey Mann

Susan Manwaring

Jane Marco

Daniel Marquez

Margaret Mason

Don McCreesh

Aine McGlynn

Ross McGregor

Susan McIsaac

Micheline McKay

Andrea McManus

Keith McNally

Noreen Mian

Shawn Mitchell

Lyndsay Montina

Luce Moreau

Linda Morgan

Scott Mullin

Larry Murray

Joan Nandlal

Mariana Nimara

Allan Northcott

Marlene Oliveira

Denise Ouellette

Glen Pearce

Mike Pedersen

Ann Perigo

Dr. Susan Phillips

Ryan Prendergast

Sue Pulfer

Jody Rathgeber

Lucie Rémillard

Mehvish Rizvi

Peter Robinson

Janet Rock

Lee Rose

Ann Rosenfield

Yves Savoie

Pamela Seto

Heather Simpson

Isabella Smejda

Jerry Smith

Scott Smith

Marnie Spears

Dave Spedding

Paula Speevak

Wendy Speziali

Ming-Young Tam

Andrew Taylor

Sheila Tilotta

Anne Tinker

Martha Tory

Lynne Toupin

Stéphane Vaillancourt

Sam Vanderveer

PJ Vankoughnett-Olson

Dick Vollet

Connie Walker

Kristine Webber

Beth Weintrop

Bobbi-Jean White

Shelley White

Faye Wightman

Barb Willet

Shirley Wilson

Bob Wyatt

Priorité : rapport annuel 2015

Publié par : Imagine Canada | Tél. : 416 597 2293 | Téléc. : 416 597 2294

Réviseurs : Marnie Grona, Natalie Rekai, Cornelia Schrecker | Auteurs : Marlene Oliveira | Conception : Natalie Rekai | Traduction : Cornelia Schrecker

Tous droits réservés. Le contenu de la présente publication électronique peut être reproduit en tout ou en partie, par des organismes caritatifs et des organismes sans but lucratif, à des fins non commerciales, sous réserve qu’Imagine Canada soit cité en tant qu’éditeur original, y compris l’année de publication, le titre de la publication et la source (lien menant vers la publication électronique ou le site Web). Autrement, il est interdit de reproduire le contenu de la présente publication sans l’autorisation écrite préalable d’Imagine Canada.

Nos partenaires nationaux

  • great west life
  • Lawson Foundation
  • Muttart Foundation
  • RBC Foundation
  • Suncor
  • TD Bank
  • investors group

Learn more about our National Partners and other supporters.

Charitable Registration Number: 119218790 RR0001