Aller au contenu principal

Politiques publiques et défense et intérêts

collage of charities
Politiques publiques et défense des intérêts

Un secteur à but non lucratif fort aide les communautés à prospérer. En collaboration avec les autres acteurs du secteur, nous faisons progresser les politiques publiques fédérales afin que les organismes soient soutenus dans la réalisation de leurs missions.

Actualités

Budget de 2024 : une reconnaissance accrue des organismes à but non lucratif et de bienfaisance ouvrira-t-elle la voie à des réformes fondamentales du secteur?

Le budget de 2024 tient compte du plaidoyer du secteur sur des questions allant du crédit d’impôt aux personnes handicapées à la crise du logement, en passant par la littératie financière et par une stratégie nationale d’action bénévole, dans des engagements qui révèlent une collaboration et la reconnaissance du secteur à but non lucratif plus délibérées dans l’élaboration des politiques sur ces problèmes complexes.

La Coalition pour les données fédérales sur le secteur OBNL salue la première enquête de grande ampleur réalisée par Statistique Canada depuis 20 ans, mais indique qu’il reste beaucoup à faire pour combler le déficit de données sur le secteur

Le 20 mars 2024, Statistique Canada a publié des données sur le secteur à but non lucratif, collectées dans le cadre d’un module spécial de l’Enquête canadienne sur la situation des entreprises. C’est la première fois depuis l’Enquête nationale auprès des organismes à but non lucratif et des organismes bénévoles (ENONB) de 2003 que Statistique Canada réalise une étude d’une telle ampleur sur le secteur.

PRIORITÉS STRATÉGIQUES

Il n’existe pas d’entité gouvernementale responsable d'assurer le bien-être et la résilience du secteur caritatif, malgré qu’il soit un des trois piliers de l’économie canadienne.

En l’absence de données sur le secteur caritatif, dont son poids économique et ses contributions à l’emploi, il est extrêmement difficile de prendre des décisions éclairées relatives aux politiques publiques, au financement et aux organismes mêmes.

Le secteur caritatif emploie 2,5 millions de personnes et bénéficie des contributions de 13 millions de bénévoles. Pourtant, plusieurs obstacles en matière de RH mettent en péril son travail.

 

Le gouvernement fédéral fait régulièrement appel aux OBNL pour fournir des programmes et services essentiels, mais les problèmes d’administration du financement fédéral sont une source d’inefficacité et d’inégalités

La technologie numérique est indispensable pour réaliser des gains en matière d’efficacité, de communications et de collaboration dans le secteur OBNL. Il faut renforcer la capacité numérique du secteur pour qu’il puisse répondre aux besoins de la société.

Collaboration

Collaboration, partenariats et réseaux

Le secteur de la bienfaisance et à but non lucratif est incroyablement vaste et divers et, conséquemment, les priorités politiques le sont tout autant. Afin de représenter les intérêts de l’ensemble du secteur et de proposer des solutions, nous collaborons avec une multitude de partenaires et de réseaux. Cette collaboration nous permet de multiplier l’impact de notre travail et d’intégrer diverses perspectives à nos priorités et approches. Voici quelques-uns des groupes qui collaborent avec nous :

  • La Fédération des réseaux du secteur bénévole est un groupe de réseaux régionaux du secteur, qui se réunit périodiquement pour discuter de sujets d’intérêt commun.
  • Le Collectif pour une relance équitable a été formé en 2020 en réaction aux répercussions de la pandémie de COVID‑19 sur le secteur des OBNL et les communautés qu’il sert. Le Collectif cherche à promouvoir une relance équitable et un secteur solide.
  • La Coalition pour les données fédérales sur le secteur à but non lucratif réunit des personnes de plus de 40 organismes qui travaillent de concert afin d’améliorer les données recueillies et conservées par le gouvernement fédéral au sujet du secteur des OBNL.
  • Le Centre canadien pour la résilience numérique des organismes sans but lucratif travaille pour un secteur des OBNL canadien axé sur le numérique, où les organismes pourront utiliser les données et les technologies pour faire progresser leur mission et pour multiplier l’effet de leurs efforts.
  • Le Groupe sur l’économie citoyenne réunit des organismes des secteurs du développement économique communautaire, des coopératives, de l’économie sociale et à but non lucratif pour faire valoir des économies inclusives et des communautés fortes.
  • Le groupe de travail Solidarity in the Social Economy mise sur la solidarité pour contrer l’apathie en matière d’inclusion, de diversité, d’équité et d’accès dans les mouvements des finances sociales, de l’économie sociale, des coopératives et du développement économique communautaire.
  • Rapport: Working Better Together (en anglais). En 2021-2022, Imagine Canada a chargé le consultant Yves Savoie d'étudier la possibilité de créer un réseau national de politiques.

Ressources

Les études des comités parlementaires et les consultations du gouvernement offrent une voie capitale pour les OBNL qui veulent participer à l’élaboration de politiques et de projets de loi, faire connaître certaines questions et aller à la rencontre des membres de la Chambre des communes. 

Restez informé grâce à notre infolettre

Ce qui se passe à Ottawa a un effet sur votre organisme, mais il est parfois difficile de se tenir à jour. Le Bulletin d’alerte d’Imagine Canada simplifie le suivi en fournissant des mises à jour claires en temps opportun sur l’actualité politique fédérale à l’intention des professionnel.le.s des OBNL.